Accueil

Atelier Thermodynamique des Verres du GdR TherMatHT et USTV

11 octobre 2018 - Université de Lyon

La compréhension de la phénoménologie de la vitrification dans le domaine de la transition vitreuse fait encore l’objet de nombreux questionnements scientifiques. Elle reste un des challenges à relever par les communautés universitaires et industrielles travaillant dans le domaine des sciences du verre. La description des propriétés thermodynamiques dans le domaine de la transition vitreuse permettrait, en particulier, de prédire les domaines vitrifiables et les mécanismes à l’origine de la formation d’hétérogénéités (cristallisation, séparation de phase). Ceci pourrait, dans le cas de nombreuses applications, orienter les compositions des verres en fonction des propriétés physico-chimiques recherchées.

Objectif de l’atelier thermodynamique des verres 2018

Dans la continuité des ateliers thermodynamique des verres de 2016 (Université de Marseille) et 2017 (Institut de physique du Globe de Paris), l’atelier de 2018 sera centré sur la modélisation thermodynamique des systèmes verriers d’oxydes, Il s’adresse aux étudiants et permanents de laboratoires académiques et industriels. Les objectifs de cet atelier sont notamment de :

  1. Restituer le travail et les réflexions réalisées en 2018 par le groupe thermodynamique des verres du GDR TherMatHt : https://www.thermatht.fr/groupe-thermodynamique-des-verres/
    • La potentialité du two state model a été identifiée pour décrire le liquide et le verre lors des précédents ateliers (2016, 2017) – Des tests sur système simple SiO2-Na2O seront réalisés avec le logiciel Factsage et Thermocalc
    • Des analyses critiques de la littérature thermodynamique et cinétique des systèmes SiO2-Na2O, B2O3-Na2O, SiO2-Na2O-B2O3 sont nécessaires pour constituer les données de bases
    • Des questions se posent sur la modélisation des propriétés thermodynamiques non accessibles par l’expérience (méthodologie pour décrire les modificateurs de réseau à l’état vitreux)
  2. Discuter des modèles cinétiques et des méthodes possibles pour simuler les transformations de phases
    • Nécessité de faire une revue des modules cinétiques pouvant s’interfacer avec un modèle thermodynamique
    • Déterminer la potentialité des modèles à champ de phase pour résoudre la partie cinétique de transformation
  3. Echanger entre la communauté CALPHAD et celle des verres
    • Faire émerger de nouvelles idées, méthodologies, collaborations scientifiques

Contacts :

Sophie SCHULLER : sophie.schuller@cea.fr
Pierre BENIGNI : pierre.benigni@im2np.fr
Olivier DEZELLUS : olivier.dezellus@univ-lyon1.fr
Olivier RAPAUD : olivier.rapaud@unilim.fr

Personnes connectées : 1